Diabète gestationnel : définition, symptômes & risques

Le diabète gestationnel tout comme la cholestase gravidique, la pré-éclampsie … fait partie de ses nombreuses maladies qui surviennent pendant la grossesse et disparaissent à la naissance de bébé. En France, environ 10 % des femmes enceintes développent un diabète gestationnel pendant leur grossesse. Mais qu’est-ce que ce type de diabète ? Quelle en est la cause ? Comment est-il dépisté ? Quels sont les risques pour le fœtus ? Vous trouverez toutes les réponses à ces questions dans notre article.

Diabète gestationnel

Qu’est-ce qu’un diabète gestationnel ?

En règle générale, le diabète correspond à une intolérance au glucose (donc au sucre) qui entraîne chez le patient qui en consomme un état d’hypoglycémie.  Cet état est plus ou moins sévère selon la catégorie de diabète dont souffre le patient.

Le diabète gestationnel, quant à lui est un type particulier de diabète car il apparaît uniquement au cours de la grossesse et est dangereux pour le fœtus. Les femmes qui développent un diabète gestationnel durant leur grossesse ne souffrent pas de diabète avant de tomber enceinte. Ce diabète disparaît tout seul après l’accouchement. Cependant, des études prouvent que les femmes enceintes qui ont souffert d’un diabète gestationnel ont 7 fois plus de risque de déclencher un diabète de type 2 dans les années à venir.

Infos + : si vous avez un diabète gestationnel pensez à vous faire contrôler quelques mois après votre accouchement. Cela vous permettra de savoir que tout est rentré dans l’ordre et qu’il ne s’agissait pas d’un diabète déjà présent avant votre grossesse et dont vous ignoriez l’existence.

Quelle est la cause du diabète gestationnel ?

Lors de la grossesse, les hormones du placenta délivrent naturellement de plus en plus d’insuline. Normalement, le pancréas s’adapte tous seul à cette sécrétion d’insuline pendant la grossesse. Cependant, chez les femmes enceintes qui souffrent d’un diabète gestationnel, le pancréas ne réussit pas à fabriquer suffisamment d’insuline pour compenser l’effet des hormones. Cela entraîne de l’hyperglycémie donc un diabète gestationnel.

Quels sont les facteurs de risque du diabète gestationnel ?

Certaines femmes sont plus à même de souffrir de diabète gestationnel. Les risques d’avoir un diabète gestationnel au cours de sa grossesse sont plus importants dans les cas suivant :

  • Antécédents familiaux de diabète : si un de vos parents ou frères et sœurs souffrent de diabète de type 2, le risque que vous déclenchiez un diabète gestationnel enceinte augmente.
  • Age au moment de la grossesse : si vous avez 35 ans ou plus lors de votre grossesse.
  • Si vous êtes en surpoids (IMC > ou = à 25 kg/m2) ou si vous prenez trop de poids durant votre grossesse (obésité maternelle)
  • Antécédents de surpoids fœtale (macrosomie) : si vous avez déjà donné naissance à un bébé dont le poids était supérieur à 4kg à la naissance.
  • Vous avez déjà souffert d’un diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse.
  • Si vous prenez un traitement régulier à base de corticoïdes.
  • Si vous souffrez du syndrome des ovaires polykystiques ou d’acanthosis nigricans (décoloration de la peau brunâtres au cou et sous les bras).

Info + : certaines populations seraient plus à risques comme les africains, les asiatiques, ou encore les latino-américains.

Diabète gestationnel & taux

Au cours du second trimestre de la grossesse, entre la 24éme et 28éme semaines d’aménorrhée, un test de dépistage (test HGPO)  vous sera proposé si votre gynécologue considère que vous êtes une personne à risque.

HGPO : test diabète gestationnel

Le test HGPO (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale) pour dépister le diabète gestationnel repose sur 3 prises de sang réalisées sur deux heures (vous devez rester au laboratoire toute la durée du test). La première est faîte à jeun et les deux autres après avoir ingéré 75 grammes de glucose (aromatisée). Souvent ce test n’est pas une partie de plaisir pour les mamans, car cette boisson très sucré est écœurante à boire le ventre vide, elle peut causer quelques nausées voire des maux de tête. Une fois ces prises de sangs réalisées, il ne vous restera plus qu’a attendre quelques jours pour savoir si vous avez un diabète gestationnel ou non ! L’important est de ne pas dépasser les taux indiqués ci-dessous.

Taux & Diabète gestationnel : comment interpréter vos résultats ?

Le test du diabète gestationnel (test HGPO) évaluent votre glycémie (taux de sucre dans le sang) à jeun puis une heure après l’ingestion de 75 gr de glucose et 2 heures après cette ingestion. Voici les taux de glycémie à ne pas dépasser :

  • Prise de sang à jeun (H0) : votre glycémie doit être inférieure ou égale à 0,92 g/L.
  • Une heure après l’ingestion du glucose (H1)  : elle ne doit pas dépasser 1,80 g/L.
  • Deux heures après l’ingestion du glucose (H2)  : votre glycémie doit être inférieure ou égale à 1,53 g/L.

Vous souffrez de diabète gestationnel si un ou plusieurs de vos résultats est supérieurs aux chiffres indiqués ci-dessus. Dans ce cas, contactez votre gynécologue ou sage femme afin qu’il vous donne la marche à suivre pour le bon déroulement de votre grossesse.

Symptômes diabète gestationnel

Il faut savoir que la plupart du temps il vous saura difficile voire impossible de détecter vous-même un diabète gestationnel car il ne cause pas de symptômes apparents. Et si vous avez des symptômes il y a de grandes chances que vous les confondiez avec les maux liés à la grossesse. C’est pourquoi, il est important de réaliser le test de dépistage en cas de doute.

Voici tout de même une petite liste des symptômes possibles si vous souffrez de diabète gestationnel :

  • Une grande fatigue
  • Des envies régulières d’uriner et des urines plus abondantes que d’habitude
  • Un besoin excessif de s’hydrater
  • Des maux de tête

Diabète gestationnel & risques

Si vous souffrez d’un diabète gestationnel, il est primordial d’être bien suivi tout au long de votre grossesse pour limiter les risques causés par ce type de diabète.

Les risques pour le bébé

Le diabète gestationnel, s’il n’est pas suivi attentivement n’est pas sans risque pour votre bébé.  Il risque de :

  • Naître avec un poids élevé : c’est à dire un poids supérieur à 4 kg.
  • Faire de l’hypoglycémie à la naissance : c’est une baisse du taux de sucre dans le sang. Des prélèvements seront réalisés à la naissance pour contrôler son taux de sucre dans le sang.
  • Se retrouver bloquer au niveau des épaules pendant l’accouchement
  • Souffrir de malformations nerveuses ou cardiaques
  • Devenir obèse ou intolérant au glucose adulte

D’autres risques plus rares existent à savoir : des difficultés respiratoires, la jaunisse du nourrisson (principalement si votre bébé est né prématuré) et un manque de calcium dans le sang.

Les risques pour la maman

Vos risques si vous avez un diabète gestationnel  sont les suivants :

  • Accoucher prématurément suite à un surplus de liquide amniotique
  • Devoir accoucher par césarienne ou que votre accouchement par voie basse soit compliqué suite au poids important de votre bébé.
  • Faire une pré-Éclampsie : c’est une maladie qui survient au cours de la grossesse et part après avoir donné naissance. Elle se caractérise principalement par une tension artérielle élevée.
  • Vous avez 20 à 50% plus de risque de déclencher un diabète de type 2 dans les années qui suivent votre grossesse.
  • Dans les cas les plus sévères il existe un risque de mort fœtale. Ce risque est existant mais très faible donc évitez de penser au pire. Faîte le nécessaire pour stabiliser votre diabète (essayez par tous les moyens de bannir le sucre de votre alimentation) et tentez au maximum de rester positive.

En conclusion, le diabète gestationnel n’est pas simple à gérer pendant une grossesse. C’est souvent une source de stress car vous vous inquiétez sans cesse pour la santé de votre bébé et craigniez que votre grossesse se déroule mal. C’est pourquoi, afin d’être rassurée et que tout se passe pour le mieux, il est important d’être bien suivi si vous en souffrez.

Conseil + : Pour le bien être de votre bébé et le vôtre pensez à adopter un régime alimentaire en adéquation avec votre diabète gestationnel. Si cela vous rassure vous pouvez faire appel à une nutritionniste afin d’établir des menus adaptés au diabète gestationnel.

Le diabète gestationnel

Diabète gestationnel : définition, symptômes & risques