Terrible two : comment faire face à la crise des 2 ans ?

Vers 2 ans, votre enfant commence à devenir autonome. C’est pour cette raison qu’il tend souvent à dire « Non » à tout et commence à se mettre en colère facilement. Appelée couramment crise des 2 ans, ou « Terrible Two », c’est une période souvent difficile pour les parents. Mais comment faire face à cette phase compliquée ?

Terrible two : qu’est-ce que c’est ?

Entre 18 mois et 24 mois environ, votre bébé prend conscience de son individualité et veut prendre ses propres décisions. Ainsi, il tient à montrer qu’il existe. Le fait de lui dire de prendre son bain, de mettre ses chaussures et de lui donner toute sorte d’ordres lui donne l’impression de ne pas vraiment exister. En effet, le fait de lui ordonner quelque chose lui démontre qu’ il ne peut pas encore prendre ses décisions tout seul. De cette façon, votre bébé veut prouver sa personnalité et tend à dire « non » à tout ce qu’on lui dit.

Comment réagir face au « terrible two » ?

Durant le terrible two, les crises de votre enfant peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, que ce soit au repas, avant de dormir, au supermarché, etc. Cependant dès que votre enfant commence à se mettre en colère,il est essentiel de prendre les bonnes mesures face à la situation.

Définir des limites

Vous devez d’abord commencer par définir les limites sans pour autant être autoritaire. En d’autres termes, expliquez à votre enfant les règles à respecter sans quoi des sanctions seront appliquées en cas de non-respect.

Déterminer l’origine de la crise

Tous les enfants aiment qu’on se soucie d’eux. Les crises peuvent être une façon d’attirer votre attention. Il est alors conseillé d’essayer de comprendre ce que votre enfant veut : jouer avec lui, comprendre sa situation, l’emmener promener, etc.

Faire front commun face au terrible two

En cas de crise de colère, il est très important pour les parents de se soutenir. En effet, votre enfant peut comprendre que son geste ou son attitude est normal si l’un des parents prend sa défense ou contredit la façon de faire de l’autre. Vous devez donc impérativement accorder vos violons face à votre enfant. Si vous n’êtes pas d’accord parlez-en plus tard mais jamais devant votre enfant. Les enfants sont très fort pour percevoir un désaccord et en profiter à leur avantage. Donc soyez toujours en accord devant votre enfant et expliquez-vous en privé.

Faites abstraction du regard des autres

Il est très fréquent lors du terrible two que les enfants fassent des crises en public. Cela peut se traduire par des hurlements, en se roulant par terre, en cassant des objets à portée de main… Face à ce genre de situation, vous ne devez pas vous soucier du regard des autres. Vous devez vous focaliser sur votre bébé. La meilleure façon c’est de ne pas céder face à ses crises et de s’isoler avec votre enfant pour le calmer. L’idéal dans ce genre de situation est de détourner son attention pour lui faire penser à autre chose et ainsi stopper la crise.

Laissez votre enfant s’apaiser tout seul

Par ailleurs, la crise peut parfois être résolue en laissant votre enfant se calmer tout seul pour qu’il prenne conscience de la situation et de l’état dans lequel il se met. Dans cette optique, vous pouvez le laisser se calmer dans sa chambre en allant par exemple dans la pièce d’à côté. Il faut comprendre qu’une crise est motivée par une demande. Si les parents à qui l’enfant fait une demande ne l’assistent pas, alors il n’a plus de raison de faire une scène. Si vous avez besoin de plus de conseils, vous pouvez consulter le site lafamilledabord.fr.

Terrible two : quelles mesures prendre ?

La crise des 2 ans est souvent dur à gérer pour les parents.

Sanctionnez votre enfant

Un enfant en colère n’en fait qu’à sa tête jusqu’à ce qu’il obtienne satisfaction. Lui parler à ce moment-là ne sert strictement à rien, car il ne veut rien entendre. Faut-il sanctionner un enfant en cas de crise ? On peut établir une sanction, mais pas une punition. Punir, c’est imposer quelque chose à votre enfant, surtout quelque chose qui ne lui fait pas plaisir. Par contre, sanctionner c’est le fait de réprimander son acte.

Appliquez la sanction au bon moment

Pour être mené à bien la sanction doit être bien réfléchie et appliquée au bon moment. En effet, il est inutile d’émettre une sanction quand l’enfant est en colère. De même, la sanction ne doit pas être appliquée trop longtemps après sa crise, car il oublie rapidement. Le mieux serait de sanctionner votre bambin dès lors qu’il s’est calmé.

Adaptez la sanction à la gravité de la situation

En matière de sanction, cela doit être relatif à son action. Par exemple, s’il a jeté sa nourriture par terre, alors sa sanction sera de nettoyer. La sanction doit l’inciter à se souvenir des règles que vous imposez. Elle ne doit pas nuire aux besoins essentiels de votre enfant comme la nourriture, le sommeil, les câlins, etc.