Pourquoi un bébé a le sommeil agité ?

Pour bébé, le sommeil a une importance capitale dans son développement et sa santé. Il est donc crucial que ce moment se déroule dans de bonnes conditions. Seulement, ce n’est pas toujours facile pour les parents qui ne savent pas toujours comment gérer les nuits difficiles. Au-delà des causes liées à l’environnement comme le choix des meilleurs oreillers enfant ou le cadre de couchage, le sommeil agité de bébé a surtout des causes physiologiques.

Les causes physiologiques du sommeil agité de bébé

Va-t-il dormir cette nuit ? Et surtout, pendant combien de temps va-t-il dormir ? Voilà le genre de préoccupations des parents durant les premiers jours qui suivent la naissance. Pourtant, les causes sont souvent sous notre nez, il suffit juste de les détecter.

Le dérèglement de l’horloge biologique du bébé

La réalité est que pendant les premières semaines, le bébé dort très peu dans la nuit. Ce dérèglement causé bien des torts aux parents qui ont du mal à gérer s’ils n’ont pas l’expérience. Chaque bébé est différent, mais les nuits entrecoupées sont une caractéristique tout à fait normale du sommeil d’un nouveau-né.

Incapable de faire la différence entre le jour et la nuit, le bébé va enchaîner des cycles de sommeil courts. Il est donc probable qu’il se réveille plusieurs fois pendant la nuit et qu’il dorme peu. Cela peut durer pendant les trois premiers mois et ensuite, son horloge biologique va commencer à s’adapter naturellement. Le stress est moins présent chez les parents dès que bébé commence à faire ses premières nuits. Néanmoins, d’autres raisons peuvent être à l’origine du sommeil agité du bébé en dehors de son horloge biologique.

L’inconfort du bébé

D’autres causes du sommeil agité du bébé peuvent être liées à l’inconfort qu’il pourrait ressentir. Bien que vous ne pouvez pas toujours régler le problème personnellement, vérifier ces différents éléments pourrait vous simplifier la tâche.

La poussée dentaire : lorsque bébé fait ses dents, c’est un moment difficile à gérer autant pour lui que pour la famille. En effet, pendant cette période, bébé est susceptible et passe des nuits agitées. Perturbé, il lui arrive très souvent de dormir peu. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est d’essayer de l’apaiser en attendant que cela passe.

La digestion difficile d’un repas : il n’est pas rare que le bébé ressente des douleurs à cause de son tube digestif. En réalité, le système digestif est encore très fragile et immature. Ce dernier assimile souvent mal l’introduction de nouveaux aliments et le fait savoir. De ce fait, les maux de ventre, les coliques et les gaz arrivent fréquemment.

Une petite maladie : les maladies infantiles sont nombreuses et peuvent causer de l’inconfort chez le bébé. Son sommeil peut donc être perturbé par un rhume ou une otite.

Le stress de la séparation : l’angoisse du sommeil est une cause fréquente du sommeil agité chez les bébés. Ils ont peur de ne plus être proches de leurs parents lorsqu’ils seront endormis. Cela arrive souvent quand ils atteignent 8 ou 9 mois. Les bébés dorment peu dans la nuit car ils commencent à avoir conscience que les parents vont s’éloigner. C’est une façon de réclamer votre présence auprès d’eux.

Des difficultés dans le foyer : les bébés sont très sensibles à leur entourage. C’est pourquoi une situation stressante dans le foyer est capable de les influencer. Ils peuvent dormir moins pendant la nuit à cause du stress de leurs parents. Cela peut être dû à des difficultés professionnelles, un déménagement, une maladie, etc.

Ce bébé dort paisiblement avec son doudou.

Le rôle de l’environnement de bébé dans son sommeil

L’espace dans lequel le bébé doit dormir influe énormément dans la qualité de son sommeil. C’est pourquoi il faut le placer dans des conditions idéales.

Bien choisir son couchage

Pour les nouveau-nés, il est interdit de choisir un couchage moelleux ou d’ajouter des accessoires dans le lit. C’est une mesure de sécurité pour éviter de mettre le bébé en danger. En effet, il est probable qu’il s’étouffe avec des jouets, ou tout autre accessoire, même si vous choisissez les meilleurs oreillers enfant sur le marché. Le bébé a besoin d’un matelas ferme, et c’est tout. Cela réduit les risques de mort subite chez les bébés.

Installer le lit dans un milieu convenable

L’espace où dort le bébé a une importance capitale sur la qualité de son sommeil. Il sera agité si la pièce où vous l’installez n’est pas adaptée. Par exemple, des odeurs de cigarettes, de moisissure, une chambre où il fait trop chaud ou trop froid sont à proscrire. De même, une chambre bruyante et trop éclairée ne serait pas idéale.

Bébé a un sommeil agité, que faire ?

Quelques méthodes simples peuvent vous permettre d’assurer une meilleure qualité de sommeil à votre bébé. Il suffit parfois de modifier un comportement pour avoir une nuit moins éprouvante.

D’abord, vous devez installer le lit du bébé dans votre chambre pendant les six premiers mois au moins. Cela vous permettra de le rassurer plus rapidement et d’assurer sa sécurité. N’intégrez un oreiller dans le lit de bébé qu’après ses deux ans. Cela est valable pour tout autre objet comme une peluche, une couverture ou un tour de lit. Veillez à rechercher les meilleurs oreillers enfant lorsque le moment sera venu.

Ensuite, prenez conseil chez un pédiatre lorsque la situation l’impose. En effet, quand un bébé de neuf mois se réveille toutes les heures, il peut s’agir d’un problème de santé. Mais rassurez-vous, lorsque bébé bouge simplement pendant le sommeil, vous n’avez pas toujours besoin d’intervenir. Il s’agit du « sommeil agité », ce qui est tout à fait normal. Cette phase passe rapidement pour laisser place à un sommeil calme où il est moins agité.

Il faut aussi distinguer la phase du sommeil agité avec l’inconfort. Si vous constatez qu’il est plus agité qu’il n’en faut, il est peut-être mal à l’aise. Vous pouvez le rassurer en lui démontrant votre présence. Cela aura l’effet de l’apaiser. Une chose est sûre, à force de l’observer, vous saurez quand il grogne à cause de l’inconfort.