Crèche : un lieu d’apprentissage du respect mutuel

Dès l’âge de 2 mois jusqu’à 4 ans, un enfant peut intégrer une crèche. Pour beaucoup de spécialistes, c’est l’endroit idéal pour lui apprendre à se socialiser et à sortir de son cocon familial. Regroupant de nombreux professionnels, la crèche a pour rôle principal d’accompagner un enfant dans son éveil et son entrée dans la vie en société. Elle intervient même dans l’apprentissage du respect mutuel.

Pourquoi la crèche est-elle un lieu d’apprentissage du respect mutuel ?

La crèche est un endroit qui permet aux enfants de s’ouvrir au monde et de se sociabiliser. Elle propose un programme complet visant à les accompagner dans toutes sortes d’apprentissages. Justement, lorsque l’on parle de sociabilisation de l’enfant et de développement de l’identité sociale, on fait naturellement allusion au respect mutuel. Pour apprendre à votre enfant le respect mutuel, il est préférable de l’inscrire dans une crèche qui considère le respect comme une valeur humaine fondamentale.

Tel est notamment le cas de la micro-crèche www.a-laube-des-sens.fr qui propose tout un choix de programmes lié à l’apprentissage du respect mutuel. Il s’agit en effet d’un environnement naturellement stimulant. Elle se base sur trois critères essentiels : la sécurité, la bienveillance et l’adaptation à chaque enfant.

Comment mettre en place l’apprentissage du respect mutuel à la crèche ?

Apprendre le respect à un enfant, c’est avant tout lui montrer l’exemple. À cet âge, un enfant ne fait qu’imiter et observer ce que fait son entourage. L’essentiel est donc de lui montrer par les moyens adaptés comment traiter avec soin toutes les personnes qui l’entourent.

Dans cette optique, le rôle d’une crèche consiste à aider l’enfant à réaliser qu’il n’y a pas que lui qui compte. Plus important encore, il doit comprendre qu’il faut également tenir compte du confort ainsi que du bien-être d’autrui. Attention cependant, la notion de respect ne se limite pas uniquement aux personnes. À travers des activités variées, on peut aussi apprendre à un enfant le respect des animaux et de la nature.

Comment un professionnel de la petite enfance peut-il apprendre le respect mutuel à un enfant de moins de 4 ans ? Tout simplement en agissant avec respect envers lui et en lui demandant d’en faire de même. Concrètement, il s’agit notamment de parler avec un ton calme et avec politesse. Pour ce faire, utilisez des expressions courantes comme « merci » et « s’il te plaît ». L’auxiliaire de crèche peut également apprendre à l’enfant à faire plus attention au matériel et aux outils qu’il utilise. Voici quelques exemples concrets :

  • Habituer l’enfant à feuilleter doucement un livre,
  • Ne pas taper trop fort sur la table,
  • Remettre une chose à sa place après chaque utilisation.

L'apprentissage du respect est indispensable en crèche.

Quelle méthode utiliser pour l’apprentissage du respect mutuel à la crèche ?

L’éducation bienveillante combinée à la bientraitance s’avère être la méthode la plus efficace pour apprendre le respect mutuel à la crèche.

L’éducation bienveillante, de quoi s’agit-il ?

L’éducation bienveillante se traduit d’une certaine manière par une éducation à la paix. Également appelée « éducation positive », elle repose sur l’empathie ainsi que le respect de l’enfant et de ses besoins. En éducation bienveillante, on accepte l’individualité de chacun. On priorise également la communication non violente.

L’éducation bienveillante à la crèche

Dans la pratique, l’éducation bienveillante à la crèche se traduit par un accompagnement bienveillant par des professionnels de la petite enfance. Un accompagnement bienveillant s’appuie sur les compétences et les qualités de l’enfant. Pour être on ne peut plus clair, l’éducateur distingue l’enfant de ses actes. Cette démarche permet de ne pas mettre d’étiquette sur un enfant. L’accompagnement bienveillant se traduit également par la parole adressée à l’enfant. L’éducateur doit :

  • utiliser une communication positive,
  • s’adresser à l’enfant de façon individuelle et non au groupe.

L’écoute, la compréhension et l’observation jouent des rôles très importants dans un accompagnement bienveillant. On remplacera le rapport dominé/dominant entre l’éducateur et l’enfant par le respect mutuel.

Quel est le but de l’éducation bienveillante ?

L’éducation bienveillante permet avant tout de considérer davantage l’enfant pour qu’il puisse s’épanouir dans un environnement serein. Cet épanouissement personnel va lui permettre de développer sa confiance en soi, son estime de soi, son sens de l’empathie et son sens du respect d’autrui. L’éducation bienveillante considère en effet l’enfant comme un être respecté et respectable.

La bientraitance : de quoi est-il question ?

La bientraitance se définit comme une démarche collective visant à identifier le meilleur moyen pour accompagner une personne. Dans le domaine de l’éducation de la petite enfance, on qualifie la bientraitance comme le respect de l’enfant mis en acte.