Comment lutter contre l’infertilité ?

Vous essayez depuis longtemps d’avoir un bébé, mais malgré tous vos efforts, il n’y a aucun signe de grossesse ? Sachez que vous n’êtes pas les seuls couples qui subissent ce genre de difficulté. Selon l’OMS, l’infertilité affecte un couple sur huit en France, comme dans la plupart des pays développés. Mais comment savoir si on est fertile ? Existe-t-il des solutions pour lutter contre l’infertilité?

Comment savoir si on est fertile ?

C’est probablement la première question qui vient à l’esprit lorsque, après plusieurs tentatives, il n’y a aucun signe de grossesse. Selon les spécialistes, 70% des grossesses aboutissent dans les 6 mois, et 90% dans l’année où l’on commence à stopper toute contraception. Si cette période s’écoule et qu’il n’y a toujours aucune belle nouvelle à la clé, il est nécessaire de passer à d’autres solutions. Il devient donc important de déterminer lequel des deux partenaires est infertile.

Le bilan chez les hommes

Un homme doit prendre rendez-vous avec un professionnel dans un laboratoire d’analyses médicales comme l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Le spécialiste du laboratoire lui demandera de prélever par masturbation un échantillon de sperme.
Cet extrait sera ensuite soumis à l’examen du spermogramme. Ce dernier consiste à définir le nombre, la forme et la mobilité des spermatozoïdes dans le but de mesurer leur capacité à féconder un ovule.

Le prix du spermogramme dépend du laboratoire où l’examen est réalisé et des études effectuées. En effet, il est parfois possible que l’on demande de faire des examens complémentaires. Il peut s’agir d’une prise de sang, permettant de dépister un éventuel problème hormonal et/ou d’un examen clinique des organes génitaux.

Le bilan pour les femmes

Pour les femmes, la solution efficace pour savoir si elles sont fertiles ou non consiste à consulter un gynécologue. Ce professionnel de santé procédera pour cela à ce que l’on appelle un examen gynécologique.

Il est parfois demandé de pratiquer une prise de sang pour vérifier la fertilité d'une femme.

Si nécessaire, il peut proposer d’autres examens comme :

  • Une prise de sang pour faire le bilan hormonal, de l’ovulation, de la réserve ovarienne ou de maladies génétiques ou infectieuses.
  • Une échographie pelvienne permettant de vérifier si l’utérus et les deux ovaires fonctionne correctement.
  • Une hystérosalpingographie, autrement dit une radiographie de la cavité interne de l’utérus et des trompes de Fallope, pour repérer une quelconque dysfonction.

Problème de fertilité : 3 solutions pour y remédier

Dès lors que les causes de l’infertilité sont reconnues, des solutions aux problèmes peuvent être envisagées. Ainsi, pour lutter contre l’infertilité, il est possible de :

  • Pratiquer une FIV (fécondation in vitro)
  • Réaliser une insémination artificielle
  • Traitement hormonal

La fécondation in vitro

La fécondation in vitro est un procédé de procréation qui est assisté médicalement. Réalisée en laboratoire, elle consiste à mettre en relation un ovule et un spermatozoïde. L’embryon va alors se développer de manière in vitro. Il sera ensuite implanté dans l’utérus de la femme.

L’insémination artificielle

L’insémination artificielle ou insémination intra-utérine a pour but de faciliter le passage des spermatozoïdes vers l’utérus. Cette technique, appliquée au moment de l’ovulation, consiste à introduire des spermatozoïdes directement dans l’utérus.

Le traitement hormonal

Un traitement hormonal peut être proposé à une femme souffrant de problèmes d’ovulation. Cette technique consiste à stimuler l’ovulation en administrant des hormones. Il est toutefois impératif de surveiller attentivement le processus de stimulation afin de savoir exactement le moment où les rapports sexuels peuvent être le plus fructueux.

Vous êtes désormais en connaissance des diverses options qui s’offrent à vous pour lutter contre l’infertilité. Il est primordial de consulter un médecin car il pourra vous faire pratiquer les examens adéquats et vous guider vers les meilleurs choix en fonction de l’origine du problème.