Poussée dentaire : âge, durée, symptômes et solutions

Poussée dentaire de bébé

Tous les bébés traversent cette période pas très agréable de poussée dentaire. Bien que celle-ci soit un processus naturel, elle entraîne des désagréments chez l’enfant et pas des moindres. Cet article vous informe sur tout ce qu’il faut savoir sur la poussée des dents chez le bébé. Apprenez-en davantage sur les signes révélateurs, ainsi que les remèdes apaisants qui soulageront l’inconfort de votre tout petit.

Qu’est-ce que la poussée dentaire ?

La poussée dentaire est un processus au cours duquel les dents d’un nourrisson sortent en perçant les gencives. Ces dents sont appelées « dents de lait », « dents de bébé » ou encore « dents primaires ».

À partir de quel âge peut débuter la poussée dentaire ?

L’apparition des symptômes de la poussée dentaire précède généralement l’éruption d’une dent. En générale la première dent d’un bébé peut apparaître entre 4 et 10 mois. En moyenne, la première dent apparaît vers l’âge de 6 mois, il s’agit généralement de l’une des incisives du bas. Cependant certains dentistes ont noté une tendance « précoce » ou « en retard » de la poussée dentaire chez certains bébés.

Parmi les cas relativement rares, on retrouve les dents « natales » qui décrivent la présence d’une ou plusieurs dents le jour de la naissance. L’incidence d’un tel événement est de 1 bébé sur 2 000 à 3 000 naissances. La dent natale est souvent lâche et est généralement enlevée avant que le nouveau-né ne quitte l’hôpital pour éliminer le risque d’aspiration dans les poumons.

Info + : Chaque enfant est différent. Certains enfants sortiront leur première dent à 4 mois et d’autres à 15 mois ! Cela n’est pas forcément inquiétant pour autant. D’autres sortiront une incisive du bas en premier alors que certains auront une incisive latérale comme première dent.

Combien de temps dure la poussée dentaire de bébé ?

L’une des questions les plus fréquemment posées par les parents est : « Combien de temps dure la poussée dentaire de bébé ? » Pour répondre à cette question, il est utile de connaître les dates supposées d’apparition des dents chez les nourrissons.

En général, la poussée dentaire est un processus continu qui a lieu entre 6 et 33 mois. Bien que votre bébé ait vingt dents qui apparaîtront sur une période de deux à 3 ans, la poussée ne cause de la douleur et de l’irritation qu’au moment où la dent de votre bébé est sur le point de percer la gencive.

Il n’y a pas de temps exact qui détermine le temps qu’il faut pour qu’une dent sorte de la gencive, mais la plupart des professionnels ont estimé qu’elle peut apparaître n’importe quand sous 1 à 7 jours.

Cependant, les symptômes de poussée dentaire ne durent généralement que quelques jours. Donc si le bébé ressent un malaise pendant une longue période, il est probable qu’il ne s’agisse pas d’un symptôme dû à la poussée dentaire.

Poussée dentaire : dans quel ordre sortent les dents de bébé ?

La plupart des bébés commencent la poussée dentaire entre 4 et 7 mois, mais cela peut avoir lieu plus tôt ou plus tard. En règle générale, les dents de votre tout-petit apparaîtront très probablement dans l’ordre suivant :

6 à 10 mois : les incisives inférieures

Durant cette période, la poussée des dents commence. Les premières dents en éruption sont généralement les incisives centrales inférieures. Il s’agit des deux dents centrales du bas. Elles apparaissent en moyenne entre 6 à 10 mois. A cet âge, les enfants deviennent plus mobiles. Ils commencent habituellement à saisir et à tirer des objets vers leur corps, à s’asseoir sans support, à transférer des objets d’une main à l’autre, et peuvent même commencer à ramper. Il est important de garder un œil sur les petits objets à la portée de votre bébé, car il voudra tout mettre dans sa bouche pour soulager ses gencives qui le titillent.

7 à 12 mois : les incisives supérieures

Entre 7 et 12 mois, les incisives centrales supérieures de votre bébé, ou les dents moyennes supérieures commencent à apparaître. En plus de la poussée des dents, il est important de reconnaître que d’autres étapes importantes de la motricité globale sont atteintes durant cette période de développement.

La plupart des bébés sont capables de se mettre en position assise, de se tenir debout sans aide, de faire leurs premiers pas, de ramasser et de lancer des objets, de rouler une boule et de saisir des objets entre leur pouce et un doigt.

7 à 16 mois : les incisives latérales supérieures

Entre 7 et 16 mois, les dents du haut, de chaque côté des dents du milieu en haut, apparaîtront. Il s’agit des incisives latérales supérieures.

9 à 13 mois : les incisives latérales inférieures

Les incisives latérales inférieures, de chaque côté des dents du milieu en bas, apparaissent généralement entre 9 et 13 mois.

12 à 19 mois : les prémolaires

Les premières prémolaires sortent en moyenne entre 12 et 18 mois pour les prémolaires du bas et 13 et 19 mois pour les prémolaires du haut. Mais il est aussi tout à fait possible que votre enfant fasse les prémolaires supérieures avant les prémolaires inférieures.

16 à 23 mois : les canines

Entre 16 et 23 mois, les canines pointues et tranchantes apparaissent sur les rangées supérieure et inférieure.

20 à 33 mois : les molaires

Lors de la dernière étape de la poussée dentaire, les molaires de votre tout-petit aussi appelés « deuxièmes molaires » apparaissent en bas entre 20 et 31 mois. Puis elles font leur apparition généralement en haut entre 25 et 33 mois.  Bien que la plupart des symptômes de la poussée dentaire se manifestent de la même façon chez les tout-petits et les bébés, il y a quelques différences au fur et à mesure que votre enfant grandit.

Principalement, votre tout-petit peut maintenant être en mesure de vous parler de son inconfort et de sa douleur, contrairement aux nourrissons qui ne parlent pas. Certains enfants ne montrent aucun signe d’inconfort et ne se plaignent pas du tout de douleurs lorsque leurs molaires entrent en jeu.

Par contre, pour d’autres enfants, la douleur peut être beaucoup plus intense parce que leurs premières molaires sont plus grosses que leurs autres dents. Ils peuvent même se plaindre de maux de tête ou de douleurs à la mâchoire.

Poussée dentaire : les symptômes

Vous pensez que votre bébé est en période de poussée dentaire ? Voici quelques signes souvent associés à la poussée dentaire de bébé :

  • De l’agitation : Les douleurs de la poussée des dents peuvent rendre votre bébé irritable. Ainsi, il se peut qu’il pleure et hurle sans raison particulière.
  • Difficulté à s’endormir : Cela se manifeste par un changement dans ses habitudes de sommeil, comme le fait de se réveiller plusieurs fois pendant la nuit ou de refuser de faire la sieste.
  • Bave plus que d’habitude : Quand un bébé met trop de choses dans sa bouche, c’est le signe possible d’une poussée dentaire. Elle s’accompagne généralement d’une augmentation de la production de bave.
  • Diminution de l’appétit : Même les bébés qui ont un appétit d’ogre peuvent perdre l’appétit en cas de poussée dentaire. En effet, les gestes d’allaitement et de succion du biberon peuvent irriter ses gencives déjà sensibles.
  • Mords plus que d’habitude : la poussée dentaire transformera votre bébé en petit vampire. Il mord dans tout ce qu’il trouve à sa portée : les jouets, les cuillères en plastique, vos doigts …
  • Fièvre, éruptions cutanées, toux et diarrhée : Bien que certains médecins ne soient pas d’accord, de nombreuses mamans détectent différents autres symptômes chez leur bébé lorsqu’une ou plusieurs dents s’apprêtent à percer. Il s’agit souvent de fièvre, éruptions cutanées, toux ou diarrhée. Il faut savoir que, la production excessive de bave peut en effet causer des éruptions cutanées, des irritations et de la toux, puisqu’elle s’accumule au fond de la gorge. Certains bébés développent même de l’érythème fessier (fesses très rouges) et de la diarrhée.
  • Tiraillements d’oreilles et frottements du menton et des joues : Les bébés peuvent essayer de se soulager en se massant eux-mêmes. En tirant leurs oreilles et en se frottant autour de leur mâchoire, ils créent une contre-pression qui soulage une partie de la douleur et des pulsations.

Comment soulager votre bébé durant une poussée dentaire ?

Les symptômes de la poussée dentaire ne sont pas à prendre à la légère. Ils peuvent transformer même le bébé le plus calme et le plus détendu en un bébé très irritable qui pleure beaucoup.

De plus, votre petit souffre et il a besoin de vous pour l’aider dans cette épreuve. Heureusement, il existe de nombreux remèdes naturels sûrs et efficaces contre les poussées dentaires. En voici quelques-uns qui ont fait leur preuve.

Appliquez du froid

C’est l’un des plus anciens remèdes de dentition. Donnez à votre bébé des objets sécuritaires et non toxiques qui peuvent être congelés, puis utilisés pour mastiquer. Le froid engourdit la gencive et la pression apaise les gencives enflammées.

En voici quelques exemples :

  • Des débarbouillettes congelées : Tremper une petite débarbouillette dans l’eau, l’essorer, puis la congeler pendant au moins une heure. Laissez bébé mâcher la débarbouillette une fois qu’elle sort du congélateur.
  • Fruits ou légumes congelés : Congelez des morceaux de fruits ou légumes pendant au moins une heure puis mettez ces aliments dans un anneau d’alimentation aussi appelée grignoteuse d’aliments pour bébés.
  • Une cuillère froide : Mettez une cuillère en métal au réfrigérateur pendant au moins 15 minutes, puis donnez-la à votre bébé.
  • Biscuits de dentition naturels : Ces biscuits sont faciles à faire et ne contiennent pas d’ingrédients douteux comme ceux que vous achetez en magasin. Ils peuvent être conservés au réfrigérateur pour une friandise plus fraîche.

Achetez des jouets de dentition

Quelque chose à mâcher est parfois l’un des seuls remèdes naturels de dentition dont bébé a vraiment besoin pour surmonter la douleur de la poussée dentaire. Il existe de nombreuses options comme :

  • Les anneaux de dentition en silicone : Optez pour les articles fabriqués en silicone sans danger, plutôt qu’en latex ou en plastique.
  • La tétine de dentition : il s’agit d’une tétine spécialement conçue pour être mordillée par bébé pendant ses poussées dentaires pour le soulager.
  • Des jouets de dentition en bois : La texture pourrait convenir parfaitement à votre bébé. Assurez-vous simplement de choisir une marque qui utilise des composants naturels.

Utilisez un collier d’allaitement

Le collier d’allaitement est généralement fait de perle en silicone et ou en bois. Il en existe en tout genre, ils sont souvent très colorés pour attiser la curiosité de bébé et l’encourager à le toucher et jouer avec. Il est parfait pour que votre bébé puisse le mordiller et jouer avec pendant que vous l’allaitez. Cependant vous pouvez également le porter si vous n’allaitez pas et que vous donnez le biberon, il aura le même effet sur votre bout de chou.

Mettez un collier d’ambre à votre bébé

Ce sont des colliers fabriqués avec de l’ambre. Cette pierre est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoire naturel. Beaucoup de parents qui y ont recours vantent les bienfaits du collier d’ambre sur leur bébé qui comme par magie ne souffre pas lors de ses poussés dentaires. Cependant le collier d’ambre est souvent déconseillé car il comporte des risques pour bébé s’il ne répond pas aux normes de fabrication exigées. Les normes en vigueur pour un collier d’ambre sont les suivantes :

  • Un nœud entre chaque perle d’ambre afin d’éviter que bébé ingère une perle en cas de rupture du collier.
  • Le fermoir doit s’ouvrir dès lors qu’une pression de 25 newton soit 2,5 kilos est exercée pour éviter une strangulation.
  • Le collier d’ambre doit être délivré avec une notice de sécurité.

Conseil + : il existe des bracelets d’ambre que vous pouvez mettre au poignet de votre bébé plutôt qu’un collier. Certains peuvent même se mettre en bracelet de cheville.

Les remèdes à base de plantes

Certains parents utilisent des remèdes à base de plantes pour soulager les poussées dentaires de leur bébé.

En voici quelques-uns :

  • L’églantier : rempli de vitamine C et d’antioxydants, l’églantier est idéal pour renforcer le système immunitaire. De plus, il a été démontré que l’églantier contient des propriétés anti-inflammatoires.
  • La camomille : La camomille est l’un des remèdes naturels les plus populaires pour la poussée dentaire.
  • L’herbe à chat : On dit que l’herbe à chat calme les bébés irritables et les aide à se reposer.
  • Le clou de girofle : Le clou de girofle est un anesthésique naturel et il a été démontré qu’il agit aussi bien que la benzocaïne pour soulager la douleur.

Essayez l’homéopathie : Camilia

L’homéopathie est une solution naturelle souvent employée pour soulager la poussée dentaire de bébé. Vous pouvez lui donner du Camilia. Camilia est un traitement homéopathique spécialisé dans la poussée dentaire de bébé. Il contient un mélange d’homéopathie réputé pour soulager efficacement votre bébé durant une poussée dentaire.

Réduisez l’inflammation

L’inflammation causée par la pousse des dents peut stimuler les nerfs, ce qui cause la douleur. Voici quelques astuces pour réduire l’inflammation :

  • Essayez un régime alimentaire qui limite l’inflammation : si bébé mange des aliments solides, les aliments blancs, comme le sucre et la farine raffinés, les pommes de terre et même les produits laitiers peuvent causer une inflammation. Mettez l’accent sur les fruits et les légumes frais, les viandes de pâturage, les fruits de mer sauvages et les grains.
  •  Réduisez son stress : avec le temps, le stress peut causer de l’inflammation. Assurez-vous que bébé se repose suffisamment et qu’il mange des aliments sains en plus du lait maternel ou du lait maternisé.
  • Équilibrez sa glycémie : pour maintenir la glycémie à un niveau stable, privilégiez les aliments entiers plutôt que les collations hautement transformées.

Stimulez le système immunitaire de votre bébé

De nombreux parents remarquent un écoulement nasal ou de la fièvre chez leurs enfants durant la poussée dentaire. Le renforcement du système immunitaire permet de limiter ses désagréments. Voici quelques astuces pour y arriver :

  • Continuez à allaiter : votre lait maternel fournit des anticorps au bébé pour l’aider à renforcer son système immunitaire.
  • Donnez de la vitamine D à votre bébé : Beaucoup d’entre nous, et nos bébés, souffrons d’une carence en vitamine D parce qu’on passe trop peu de temps en plein soleil. La vitamine D joue un rôle important dans le soutien du système immunitaire. Les bébés peuvent prendre des gouttes liquides de vitamine D pour diminuer la douleur de la poussée.
  • Donnez-lui des probiotiques : étant donné que la majeure partie du système immunitaire réside dans l’intestin, il est important d’instaurer une flore intestinale saine pour la santé et l’immunité générales du bébé.